Chaque image nous raconte...

Excursion Baie James

Avez-vous déjà trouvé votre terre ? ressenti ce sentiment que vous étiez à la bonne place au bon moment, voilà ma Baie James.

Baie-James aurore copie

Je suis citadin dans l’âme et dans mes habitudes, mais je ressens parfois ce besoin de partir, de rouler et la Baie James étais comme un ultime voyage à faire, certes un jour la vie m’amènera sans doute à découvrir d’autre région, d’autre horizon… mais j’ai besoin de cette terre.

Je vous dirais que la première chose à dire sur un tel voyage, c’est l’appel à la prudence. Malgré que la route soit asphaltée et entretenu, ca demeure 620km jusqu’à Radisson, 620km dans une région peu fréquenté, sans réseau et mise à part le relais au km 381… sans service. Il est donc de mise d’avoir en sa possession la liste des diffèrent points touristique tout au long de la route, mais surtout la liste ou vous pourrez loger un appel d’urgence.  

La saison d’hiver demande encore plus de prudence, car il y fait très froid, voir même vraiment frette brrrr, il faut donc pouvoir tenir de longue heure au chaud et de façons sécuritaire, il faut aussi bien signaler sa présence au abords de la route et ne pas courir de risque inutile. Il est également de mise de prévenir des proches lors de notre entrée sur le territoire, de signalé notre passage au relais 381 (wi-fi disponible) et de notre arrivé à destination. Si vous prévoyez un tel voyage pour une première fois, n’hésitez pas à me contacter via ma page Facebook, il me fera plaisir de vous partager d’autre conseil de sécurité.

https://www.facebook.com/profile.php?id=100010779756447

Vous êtes encore là !! et avez le gout de l’aventure, c’est un voyage extraordinaire à faire.

Mon premier contact avec la Baie James fut sur une boutade lors du salon camping, chasse et pêche à Montréal, c’est via l’appel de l’art que j’ai décidé de m’y aventuré. Un endroit exceptionnel pour y faire de la photographie animalière et de paysage. 

Vite après Matagami le paysage se transforme en un paysage qui m'étais inconnu, la forêt boréale perd peu à peu du territoire au profit de la taïga et malgré son aspect dénudé par endroit ca demeure féérique. 


_IGP4512



L’hiver demeure pour moi mon voyage de prédilection, cette route qui ne semble jamais ce terminer offre un regard différent à chaque tournant, des paysages a perte de vue sans aucune trace autre que les caresse du vent et que dire des halos solaires, exaltant. 

L’été c’est les cours d’eau, rivière, ruisseau et lac, la végétation et ce décor qu’offre les épinettes noires, c’est également pour moi les zones sablonneuse que je prends plaisir à photographié en infrarouge et plus au nord la mousse de caribou.

Je ne peux faire ces voyages sans faire une halte à la rivière Rupert majestueuse et puissante, chevauché par un pont tout aussi imposant, j’en suis à mon quatrième voyage et je m’en lasse jamais. 

Au hasard de la route il sera toujours possible de d’apercevoir des animaux, malgré que je n’ai pas toujours pu les photographiés, j’ai pu apercevoir, lynx, orignal caribou, loup, renard, lagopède et ours. 

Si le premier voyage m’a choyé par le magnifique spectacle que sont les aurores boréales, j’ai été aussi choyer par de magnifique rencontre, rencontre qui sont devenu aujourd’hui de précieux allié dans mon projet formation photo expédition Baie James à venir sous peu.

À quelques km de Radisson j’ai fait la connaissance de Sylvain Paquin de Animal Paquin Wildlife & Lanscape Photography, un guide émérite à l’observation des loups en milieu naturel. Sylvain est une mine précieuse d’information et un incontournable dans l’expérience Baie James et des loups !! ho que oui j’en ai vu et photographié. 


Montage Sylvain


Voici un timide aperçu de sont travail et le monde qu'il nous offre, il est précieux de savoir bien s'entourer.

La Baie James c’est aussi les ours et s’il est facile d’en apercevoir près de la décharge municipale, il est possible avec la patience de les apercevoir en milieux naturel, mais je considère essentiel pour un citadin comme moi de m’adjoindre les services d’un guide comme Sylvain, la prudence est toujours de mise. 

La Baie James c’est vaste et a tant à offrir et d’exploré avec mes amis des secteurs comme Chisasibi, la route de Longue Pointe, waskaganish, les digues et une courte portion de la Trans taïga. Faut rester alerte car c’est un milieu qui offre toujours d'agréable surprises…

Suivez-moi si une tel aventure vous appel, des dates suivrons sous peu pour des ateliers photo expédition Bais James. 

https://www.facebook.com/MA-Photographe-951997884874899/